News

14 décembre 2017
Un Noël blanc !
12 septembre 2017
Climbing Church bouge!
28 décembre 2016
2017 !!!!!!!!!!
1 décembre 2016
En avant pour l'Avent!

Un Noël blanc !

Ah, il y a des chances qu'on ait un Noël avec de la neige! Cool! En tout cas c'est radio-village qui le dit. Pour dire que c'est une information de premier ordre!

Je me demande pourquoi on aime les Noëls neigeux. Pour les patins du traîneau du Père-Noël? Je ne sais pas.

Noël, c'est l'anniversaire de la naissance de Jésus. Et si notre façon de fêter Noël devait rappeler cette naissance particulière, alors il y a un bogue quelque part.

  • Un Noël blanc de neige? En Israël? Ah bon? A mon avis ce qu'il y avait de blanc c'était la nuit qu'ils ont passée dans cette écurie avec un accouchement sur les bras.
  • Un sapin décoré de guirlandes? Sérieusement? Il y a des sapins en Israël?
  • Des LED sur toutes les maisons? Pas certain que Joseph ait même posé une lampe à huile au milieu de la paille!
  • Des cadeaux inutiles? Ah, là, ça rappelle un peu les mages (qui n'étaient ni trois, ni rois). Seulement, il semble qu'ils soient passés dans les deux ans après les événements en question. Et leurs cadeaux ont été utiles puisqu'ils ont permis à la petite famille de survivre en déportation en Égypte. Une famille en fuite.
  • Une atmosphère de paix? A cette fameuse époque, c'était l'occupation romaine et la guerre civile sévissait. De plus, le roi Hérode a fait tuer tous les bébés mâles de la région. Une nuit de sang!

Alors c'est quoi ce Noël sirupeux qu'on nous propose? A mon avis, il n'a rien à voir avec la réelle naissance de Jésus.

Et c'est dommage. Parce que ça me plaît bien, moi, de savoir que Jésus est né dans une époque des plus troublées. En terre occupée par des Romains sanguinaires. Rejeté dès sa naissance: pas de place pour lui dans les auberges. Né au milieu du fumier des bêtes. Fuyant en Égypte pour sauver sa peau. Il n'a pas eu la vie facile!

Mais justement, c'est ça, entre autres, qui donne un poids universel à ses paroles. Lui, la m... dans laquelle on peut se retrouver, il la connaît. Il est né en plein dedans! Alors parler de paix, d'amour, de réconciliation dans un tel contexte, ça a tout de suite une autre gueule, non?

Mais il va même plus loin: il parle d'une réconciliation possible avec Dieu notre Père. Faire la paix avec Dieu... ça donne à réfléchir.

A mon avis, à Noël, ça vaut la peine d'écouter ce qu'il a à dire, ce Jésus en question.

Mais attention si vous le faites, ce n'est pas sûr que vous continuerez à fêter Noël de la même manière. Vous prenez un risque! Mais tout comme en grimpe: si on ne risque rien, on ne progresse pas!

Je vous souhaite de risquer Noël!